Pounti aux blettes

Written by marmotte

Bonjour tout le monde,

Quand on fait de mauvaises rencontres dans l’assiette, on en garde souvent un mauvais souvenir ! Et s’il y a bien un type de préparation qui m’a toujours laissée dubitative, ce sont bien les terrines de poisson, de légumes ou les pâtés de viande. Qui n’a pas connu un repas de communion avec en entrée une belle tranche de terrine de poisson (du saumon pour faire chic) avec son petit bouquet de persil dessus pour faire joli ? Bref, le genre de préparations traiteur qui donnent envie de rendre son assiette pleine. Un jour, je vous parlerais peut-être des œufs en gelée, autre grand classique traiteur des temps anciens et souvent servis lors de grands repas.

Cependant, je croise de temps en temps des recettes qui me donnent envie de redécouvrir ces préparations que je connais finalement très mal. J’ai testé une terrine de légumes dont je reparlerai et j’ai réalisé cette recette vue chez Claudine que j’assimile au pain de viande et qui m’a agréablement surprise !

Les ingrédients pour 6-8 personnes :

  • 3 œufs,
  • 125 g de farine de blé T65,
  • 25 cl de lait,
  • 250 g de chair à saucisse,
  • 6 pruneaux dénoyautés,
  • 1 oignon,
  • 1 bouquet persil,
  • 200 g de blettes (cardes + feuilles),
  • beurre (pour le moule),
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 1 heure
Temps de repos : 1 heure
Niveau de difficulté : Facile
Coût : €€€

La recette :
Faire tremper les pruneaux dans de l’eau chaude une heure.
Couper les cardes de blettes en petit tronçons et couper les feuilles en lanières. Bien laver et réserver.
Préchauffer le four à 200 °C.
Peler et émincer l’oignon. Ciseler le persil. Hacher les blettes assez finement.
Dans un saladier, battre les œufs et lait puis y incorporer la farine. Ajouter ensuite la chair à saucisse, les blettes, l’oignon et le persil. Bien mélanger le tout.
Beurrer un moule à manqué et y verser la préparation. Disposer les pruneaux en les enfonçant dans le plat.

Faire cuire une heure.
Vérifier la cuisson à l’aide d’une lame de couteau et sortir du four.
Déguster chaud, tiède ou froid avec une salade.

Comments: 6

  1. Bien gourmand et appétissant. J’ai un beau pied de Blettes qui a repris au jardin. Belle journée

  2. j’adore les blettes alors je garde la recette!!!! bisous

  3. Mon grand-père était originaire du Cantal, il m’a transmis le goût pour le pounti et la truffade que je cuisine très régulièrement !
    Merci et bonne journée !

  4. C’est amusant parce que mes gourmands adorent tout ce qui est terrine, poissons ou légumes. Fait maison, cela n’a généralement rien à voir avec celles traiteur ou commerce..
    Le pounti je connaisssais, jamais eu l’occasion de tester. Il faudra que j’y repense !

  5. Je ne suis pas non plus fan de cela, mais tu me tentes bien avec ta version ! Quoique je m’en servirais sûrement une part bien plus fine… 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *