Terrine végétale façon « foie gras »

Written by marmotte

Bonjour tout le monde,

Comme je l’ai dit à de nombreuses reprises, j’ai choisi de ne plus consommer de foie gras pour des raisons éthiques. Je ne cherche nullement à imposer mon choix aux autres et je ne suis pas en croisade comme certaines et certains contre cette production. Pour moi, chacun est libre de mettre ce qu’il souhaite dans son assiette. C’est à chacun de réfléchir et de prendre des décisions en son âme et conscience concernant sa consommation (au sens large du terme). Stigmatiser et culpabiliser les gens n’est pas une méthode constructive, chacun reste braqué sur ses positions propres et cela entrave le dialogue et l’échange d’idées.

Je me fais souvent la réflexion qu’en tant que flexitarienne, on pourrait dire vulgairement que « j’ai le cul entre deux chaises » et c’est vrai. Par les végétariens, végétaliens et vegans, je suis du mauvais côté de barrière car je mets de temps en temps de la viande dans mon assiette et pour les omnivores/carnivores, je suis juste une nouvelle sorte d’uluberlu qui veut leur retirer le steak de la bouche.
Les humains s’entredéchirent déjà sur tellement de choses, la nourriture doit-elle aussi devenir un sujet de discorde alors qu’elle a si longtemps réuni les gens ? Voilà la grande question que je me pose en cette période de fête. On imagine bien que la période des fêtes est un peu difficile à passer pour les personnes ayant fait le choix ne plus consommer de viandes et autre produits carnés face au déluge de dinde, de foie gras et de saumon fumé qui inonde actuellement les grandes surfaces. Lors des réunions en famille ou entre amis, ce sera une avalanche de questions pas toujours sympa auxquelles ces mêmes personnes devront répondre, des demandes de justifications qui n’en finiront plus et un verdict qui tombera encore et encore « ben, ça te passera ! Passe-moi le foie gras ! ».
Amis omnivores/carnivores et amis défenseurs de la cause animale, déposez vos armes et votre hargne avant de passer à table et acceptez (sans forcément comprendre, ça viendra peut-être plus tard) les choix alimentaires de vos voisins ! Régalez-vous de votre foie gras ou de votre faux gras dans la joie et la convivialité !

Et justement, parlons de ce fameux « faux gras » ! Je suis curieuse, j’ai donc voulu tester. Personnellement, j’ai choisi de renommer ma recette en terrine végétale car je trouve l’appellation « faux gras » très moche, et franchement cela ne veut rien dire.
J’ai réalisé une version à base de champignons de Paris et de pois chiches (et non pas une version à base de tofu car j’essaie toujours de privilégier les recettes avec des ingrédients qui sont accessibles au plus grand nombre).
Avant de passer au verdict, j’aimerai faire quelques remarques. Tout d’abord, cette recette est très facile à faire, beaucoup plus que celle du foie gras, pas besoin de déveiner un foie cru ou même d’allumer son four. Question prix, la terrine végétale est imbattable et puis comme on nous annonce une baisse significative de la production de foie gras cette année à cause des grippes aviaires de 2015 et de 2016 (et donc d’une hausse significative là aussi du prix), c’est l’année idéale pour essayer cette recette. Question nutrition, je ne suis pas experte, je m’avancerai donc pas.

Le verdict, le verdict… Esthétiquement, la ressemblance est assez bluffante (la qualité des photos n’est pas top car, j’ai du les faire un jour de temps pourri). À la dégustation, je préfère être honnête, ça ne ressemble pas du tout à du foie gras… le goût est très différent et c’est normal aux vues de la composition de la recette. La texture et la tenue est intéressante, on peut faire de belles tranches.
Personnellement, j’ai trouvé cette recette délicieuse, surprenante et très amusante à réaliser, le pouvoir gélifiant de l’agar-agar est toujours aussi stupéfiant pour moi. Mais la présenter comme un remplaçant végétal au foie gras me semble mensonger et c’est aussi pour cela que j’ai choisi de changer son nom. L’expression « façon foie gras » que j’emploie est là pour rappeler que même si esthétiquement cela ressemble à du foie gras, cette terrine est 100% végétale et ne doit pas avoir honte de le proclamer haut et fort !

Désolée pour cette introduction interminable mais j’avais beaucoup de choses à dire sur le sujet !

Les ingrédients pour deux terrines
La terrine :

  • 400 g de champignons de Paris frais,
  • 1 oignon rouge,
  • 200 g de pois chiches cuits,
  • 10 cl de crème végétale,
  • 80 g d’huile de coco désodorisée,
  • 15 cl de vin blanc sec,
  • ½ cuillère à café de cannelle moulue,
  • 4 g d’agar-agar,
  • huile d’olive,
  • poivre,
  • ½ cuillère à café de sel.

La finition :

  • 30 g d’huile de coco désodorisée,
  • 2 pointe de couteau de curcuma.

Temps de cuisson : 10-15 minutes
Temps de repos : 24 heures
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €€

La recette :
Couper les pieds terreux des champignons et les trancher en rondelles. Éplucher l’oignon et l’émincer. Faire revenir le tout dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils aient rendu leur eau.
Dans le bol d’un mixeur, mixer très finement les légumes avec les pois chiches, la crème végétale, l’huile de coco, la cannelle, la poivre, et le sel.
Dans une casserole, porter à ébullition le vin avec l’agar-agar pendant une minute. Verser le vin dans le bol de mixeur et mixer une dernière fois jusqu’à obtenir une texture bien crémeuse et homogène.

Répartir la mousse dans des pots et laisser refroidir à température ambiante.
Faire fondre l’huile de coco et ajouter le curcuma. Verser l’huile de coco sur la terrine.
Placer au frais jusqu’au lendemain.
Déguster sur du pain grillé.

Source : Sans foie ni l’oie et Miss Pat pour Priméal

Comments: 15

  1. Et bien je la trouve géniale ton idée, la texture en tout cas est parfaite , normal que le goût soit différent, je comprends tout à fait ta position car il faut savoir les souffrances endurées par l’oie pour un gavage produisant un  » foie gras  » ma fille et mon gendre sont végétariens, respectueux de ceux qui ne le sont pas et on passe de très bonnes fêtes sans foie gras par contre pour la viande avec mon mari nous n’avons pas encore passé le cap… mais nous avons diminué considérablement sa consommation, introduisant d’autres protéines… après chacun est libre devant son assiette, tu as absolument raison, l’amour entre tous les humains et l’amour des animaux et de tout ce qui vit est le but. Gros bisous

  2. En fait, il ne faut pas comparer avec le foie gras. Il faut dire terrine végétale sinon on recherche le goût
    C’est vrai ce que tu dis sur les flexitariens. Ce n’est pas nous qui sommes le cul entre deux chaises mais c’est peut être la société qui devient un peu sectaire parfois !

  3. Je ne connaissais pas du tout, c’est bluffant quand même.
    Perso, je trouve qu’il y a une certaine opulence en ces périodes de fêtes et c’est un peu too much à mon goût…
    On peut très bien se régaler et faire la fête sans forcément avoir du saumon fumé, du foie gras, des noix de saint jacques et j’en passe.
    Noël c’est une fête qui peut très bien réunir les carnassiers, les végétariens, les végans et les hurluberlus!
    Belle soirée!
    Bizz

  4. Autant te le dire, ta recette est carrément bluffante. Visuellement on y croit. Ça me tente bien en tout cas. Merci ❤️

  5. justement il y a quelques jours une amie m’avait envoye une video sur le foie gras vegetal avec des pois chiche c’est une bonne idee je trouve
    bisous

  6. Ah oui la ressemblance est bluffante! Après, je comprends tout à fait pour le foie gras, mais j’avoue que j’ai un peu charrié ma mère quand elle m’a dit arrêter. Je trouvais ça un peu hypocrite d’arrêter ça mais de garder le reste!
    Mais c’est vrai que ça doit être pénible de se prendre des réflexions :/

    • Hou, c’est pas bien !! Hihihi !
      Je ne trouve pas cela hypocrite, je pense juste qu’il faut bien commencer par quelque chose. Alors si arrêter le foie gras est le début d’une prise de conscience et d’une réflexion sur le bien-être animal, c’est déjà pas mal !

  7. Le visuel est effectivement bluffant. Si je suis moi aussi flexitarienne, j’avoue que je garde encore quelques vieilles traditions. J’ai bien aimé ta façon d’expliquer ton choix sans juger ceux qui ne le font pas.

  8. La texture est en effet bluffante, mais effectivement on ne peut pas parler de foie gras !! J’essaierai bien, pour goûter, ta terrine végétale mais je ne renonce pas encore au foie gras, à chacun ses choix en effet !

  9. ISCA says:

    Ce n’est pas si simple hélas car lorsque l’on reçoit, on veut faire plaisir à tout le monde et du coup, l’on se sent obligé de faire un menu spécial pour ceux qui mangent différemment. Les « enquiquineurs » ne sont pas toujours du même côté …

    • Cela dépend aussi de comment l’on reçoit. Si l’on fait un classique entrée, plat, dessert, c’est sûr que la tâche n’est pas aisée mais si l’on fait un buffet, c’est plus facile car on peut proposer un éventail de préparations ou chacun trouvera son bonheur.

  10. Coucou Marion, j’ai tenté la chose l’année dernière mais avec du tofu fermenté et des shiitakés séchés, j’ai trouvé que ces derniers étaient très intéressants quant à ce petit goût si typique du foie gras. Je n’ai pas fait non plus la recette idéale mais ça s’approchait quand même beaucoup. Je serais curieuse de goûter à la tienne ! Merci pour ton partage et ton honnêteté !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *