Oreillettes d’Arles

Written by marmotte

Bonjour tout le monde,

La cuisson à la friture, ce n’est pas mon truc ! Je la connais très mal et ma maîtrise en est très sommaire. En plus, ce n’est pas très sain. Mais bon pour Mardi Gras, je veux bien faire une exception même s’il existe maintenant de délicieuses recettes de beignets au four.

Cette année, j’ai jeté mon dévolu sur une recette trouvée sur le blog Alter Gusto, le résultat est assez « léger » et pas trop gras. Cependant, j’aurai aimé sentir un peu plus le goût de la fleur d’oranger, peut-être doubler la dose et supprimer le rhum pourrait être une piste…

Les ingrédients pour 15-20 pièces :

  • 125 g de farine de blé T65,
  • ½ cuillère à café de poudre à lever,
  • 1 gros jaune d’œuf,
  • 20 g de sucre semoule,
  • ½ citron bio,
  • ½ orange bio,
  • ½ cuillère à soupe de fleur d’oranger,
  • ½ cuillère à soupe de rhum ambré,
  • 25 g de beurre mou,
  • Huile de friture,
  • Sucre glace pour la finition.

Temps de repos : au moins une heure
Temps de cuisson : 2-3 minutes
Niveau de difficulté : Assez facile
Coût : €€

La recette :
Laver les agrumes. Prélever les zestes et 20 cl de jus d’orange.
Dans un saladier, mélanger la farine et la poudre à lever. Y creuser un puits et y déposer le beurre, le jaune d’œuf, le sucre, les zestes, le jus d’orange, la fleur d’oranger et le rhum. Mélanger afin d’obtenir une pâte bien homogène. La protéger et l’entreposer au frais au moins une heure.

Fariner légèrement un plan de travail et y étaler la pâte le plus finement possible, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Découper des rectangles avec une roulette et y faire une fente au centre de chacun.
Faire cuire environ une minute de chaque côté dans un bain d’huile.
Déposer sur du papier absorbant au fur et à mesure.

Saupoudrer de sucre glace juste avant de déguster.

Print Friendly, PDF & Email

11 thoughts on “Oreillettes d’Arles

  1. Comme toi je ne suis pas fan, pas très sain, pas très bon le gras au goût mais ils sont très réussis et les enfants aiment ben en général 🙂

  2. gut says:

    Je ne fais rien pour Mardis gras moi ! Les seuls beignets que je n’ai jamais faits pour cette date sont les beignets aux pommes. Les autres je les apprécies mais sans plus alors comme c’est souvent de la friture … je m’en passe
    Moi j’aurais carrément retiré la fleur d’oranger pour privilégier le rhum ! comme quoi les goûts… ils sont parfaits autrement tes petits beignets ! gros bisous Marion et bon Mardi gras alors !

  3. Bon mardi gras! C’est bien parti avec ces douceurs.
    Biz

  4. Pas trop fan de la fleur d’oranger, je doublerai surement la quantité de rhum je ne m’en cache pas 😉 et ils seraient alors tout à fait à mon gout bisous

  5. Très jolies et bien alléchantes tes oreillettes d’Arles!!! Merci pour ce gourmand partage, gros bisous

  6. ISCA says:

    Les oreillettes d’Arles, quel joli nom !!! Je pense qu’il ne faut pas supprimer le rhum, Lenôtre associe rhum et fleur d’oranger dans sa couronne des rois, et ajoute comme ici du zeste de citron, cette triple alliance est divine. Pour maîtriser la friture, il suffit d’avoir un thermomètre. 170°, 175° est une bonne température. Quant aux beignets, s’ils ne sont pas plongés dans un bain, ce sont des brioches et même si c’est délicieux, ça n’a rien à voir. Les beignets au four, ça me rend perplexe !

  7. Comme toi, j’évite la friture au maximum, mais il faut bien savoir se faire un petit plaisir de temps en temps et je ne dis pas non à tes oreillettes

  8. Je suis aussi comme toi, la friture à la maison c’est jamais ! pour mardi gras, c’est mamie qui fait des beignets aux enfants ! Mais je ne dis pas que je n’y goûte pas ! En tout cas, les tiens sont drôlement beaux et bien dorés, j’aurais goûté avec plaisir ! Bonne journée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.