Crème dessert chocolat au lait et épices

Bonjour tout le monde !

Confrontée à une pénurie de pommes locales, je dois bien trouver des alternatives pour que nous ayons quand même des desserts maison chez nous.
Le hasard fait bien les choses parfois puisque suite à notre forte réduction de lait de vache à la maison, il me reste quelques briques à finir avant la mi-juin, j’ai donc trouvé la solution : les crèmes dessert ! Aujourd’hui, je vous propose une version très gourmande avec du chocolat au lait.

Trucs, astuces et organisation :
Personnellement, j’utilise du chocolat en palets mais s’il vous reste des chocolats de Pâques de vos enfants, c’est aussi une bonne façon d’écouler le surplus. Du chocolat en plaque fera aussi très bien l’affaire.
Concernant les épices, elles sont bien sûr facultatives, surtout si vous destinez ces crèmes dessert à des enfants. J’ai utilisé un mélange tout prêt mais on peut mettre de la cannelle ou du quatre-épices par exemple.
La texture reste assez fluide avec la quantité de farine utilisée, si vous aimez un résultat plus compact, augmentez un peu la quantité.
Pour optimiser le temps de conservation (environ 5 jours), il faut utiliser des pots qui se referment bien, ceux que l’on utilise dans une yaourtière seront parfaits.

Les ingrédients pour 8 pots :

  • 1 litre de lait (ici demi-écrémé),
  • 200 g de chocolat au lait,
  • 50 g de beurre,
  • 40-45 g de farine de blé T65,
  • épices (ici Fleurs d’épices chocolat d’Aromandise).

Temps de cuisson : 15-20 minutes
Temps de repos : 12 heures
Niveau de difficulté : Facile
Coût : €€

La recette :
Dans une grande casserole faire un roux avec le beurre et la farine. Verser peu à peu le lait au fur et à mesure que la préparation s’épaissit. C’est comme faire une béchamel.
Ajouter le chocolat et les épices et mélanger jusqu’à obtenir une préparation homogène et un peu épaisse. En refroidissant, elle se fige un peu.

Répartir la crème dessert dans des ramequins ou des pots à yaourt. Laisser refroidir à température ambiante puis stocker au frais.
Déguster à partir du lendemain afin que la consistance ne soit pas trop liquide et que les arômes aient eu le temps de se développer.

Print Friendly, PDF & Email

10 Comments

Add Yours →

une pénurie de pommes?! je n’y survivrai pas ! déjà le sevrage l’été de pommes me parait compliqué malgré l’abondance de fruits tous plus appétissants les uns que les autres !
je reconnais que les crèmes dessert au chococlat sont une délicieuse alternative ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.