Clafoutis aux cerises

Bonjour aux gourmandes et gourmands ! 

Pour terminer cette semaine, je vous propose une recette très old school. Ce n’est pas forcément le genre de recette que j’affectionne le plus : des ingrédients trop classiques et pas assez de bidouillage à mon goût. Cependant, c’est toujours bien de revoir ses gammes de temps en temps. Il faut dire que j’étais persuadée d’avoir déjà publié la recette du clafoutis aux cerises dans les débuts du blog, ce n’est pas le cas. Je profite donc de l’occasion pour combler cette lacune. Car le clafoutis, ça fait manger des fruits, c’est bon et en plus c’est une recette qui est vraiment à la portée de tous ! 

Trucs, astuces et organisation : 

Bien sûr, on ne dénoyaute pas les cerises sinon la pâte est noyée par le jus des fruits et on n’obtient pas la texture si particulière du clafoutis. 

Seule entorse à la tradition, j’ai utilisé de la fève tonka pour parfumer subtilement le clafoutis, cette épice se mariant particulièrement bien aux cerises.

Les ingrédients : 

  • 750 g de cerises,
  • 100 g de farine de blé T65,
  • ½ sachet de levure chimique,
  • 4 œufs,
  • 100 g de sucre blond de canne + 2 cuillères à soupe pour la finition,
  • 1 pincée de sel,
  • 25 g de beurre + pour le moule,
  • 25 cl de lait,
  • fève tonka.

Temps de cuisson : 45 minutes à 180 °C

Niveau de difficulté : Très facile 

Coût : €€€

La recette : 

1/ Préchauffer le four à 180 °C. Beurrer un plat à gratin. 

2/ Équeuter et laver les cerises. Les sécher délicatement. 

3/ Dans un saladier ou la cuve d’un robot, fouetter les œufs avec le sucre. Incorporer la farine, le sel, la fève tonka râpée et la levure. 

4/ Faire fondre le beurre et le verser dans la pâte avec le lait. 

5/ Mettre les cerises dans le plat beurré. Verser l’appareil à clafoutis sur les cerises. Saupoudrer d’un peu de sucre. 

6/ Enfourner pour 45 minutes de cuisson. 

7/ Déguster tiède ou à température ambiante. 

Source : Le Journal des Femmes Cuisine 

Print Friendly, PDF & Email

14 Comments

Add Yours →

Ben moi j’adore, c’est un de mes desserts préférés. Envoie moi en une grosse part alors 🙂
Bisous et bon we Marion

J’ai toujours adoré le clafoutis moi ! aux cerises ou même avec d’autres fruits c’est tellement bon ! Je me jetterais sur la dernière part ! merci Marion il est sublime ! bisous

Ce clafoutis est tout à fait délicieusement appétissant!
Je comprends bien que garder les noyaux c’est meilleur, cela va de soi, mais c’est pas pour moi, je fais tellement attention à mes dents fragiles, que j’aurais trop peur de dévorer tout sans faire attention..
Et mon mari n’aime pas les cerises (je suis encore gentille quand je dis qu’il n’aime pas!). Donc, je ferais bien ton clafoutis avec d’autres fruits, sans noyaux et sans pépins!
Tiens, je n’avais pas remarqué: tu bidouilles les recettes? Hihi!
J’ai aussi la tendance et ça énerve un peu mon mari de ne plus avoir son spaghetti bolo ou son steak frites salade….
Bon dimanche.
Bizz

Ma grand-mère faisait une version aux abricots sans pépins et noyaux !
Ah, ces hommes tous les mêmes, ils ne rendent pas compte de la chance d’avoir une cuisine aussi variée à leur table… hihihi !

Coucou marion perso je trouve que c’est tres bien de publier des recettes old school et tu as eu raison de le faire. C’est comme les recettes de confitures mais voilà ces recettes classiques et bien elles sont delicieuses, faciles, rapides et souvent les bloggeurs, bloggeuses se retrouvent dans ce genre de recettes et les commentaires vont bon train. Comme toi j’aime revisiter, inventer mais ron clafoutis et bienvenue surtout si tu ne l’avais jamais proposé. Moi aussi je laisse les noyaux c bien meilleurs et l’idée de la feve tonka est top! Tu as du te regaler. Bon dimanche bisous

Répondre à Kilomètre-0 Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.