Pain à l’épeautre et aux graines

Salut tout le monde,

Vous allez penser que l’année 2017 est l’année du ronchonnage chez la Marmotte mais je vous assure ce n’est pas du tout cela, j’en ai juste marre d’entendre des bêtises et des idées fausses sur la cuisine. Je suis sûre que vous aussi, vous devez en entendre votre lot quotidien.
Le coup de bec d’aujourd’hui concerne la machine à pain et ses utilisateurs ! Oui, je sais, j’ai déjà du l’étriller sérieusement dans un précédent article mais cela m’énerve de constater que parce que certaines personnes qui mettent des ingrédients dans un ordre précis et au gramme près, et lancent un programme se targuent de savoir faire du pain maison. Alors oui on obtient un truc rectangulaire avec une croute tout molle et une mie façon pain de mie industriel, oui c’est fait maison mais de là à appeler ça un pain maison, là j’avoue j’ai du mal !

Source

Voici un petit échange dont j’ai été témoin ce week-end et qui m’a bien fait rire sous cape. Vive les repas avec la belle-famille ^^
La personne A a une machine à pain et elle l’utilise pour faire du pain au lait et la personne B qui vient de récupérer une machine à pain aimerait se lancer.
« Quelle est la recette de ton pain au lait ? J’aimerai l’essayer pour mes petits enfants. » demande la personne B.
« Je ne sais pas, répond la personne A, il faut que tu regardes dans le livret de recettes fourni avec ta machine ».
Constat n°1 : la personne A est incapable de donner les ingrédients et leurs proportions, elle lit la recette à chaque fois.
Constat n°2 : il est certain que la personne A qui croit savoir faire du pain grâce à sa machine serait bien incapable de faire du pain sans sa machine car il ne suffit pas de se mettre en mode automatique quand on fait du « vrai » pain maison.
Constat n°3 : la personne A serait-elle un robot ? J’ai comme un doute !

Donc aujourd’hui, je vous propose une petite recette de pain facile à mettre en œuvre sans machine à pain et pleine de graines savoureuses, c’est la graine de nigelle qui est la plus présente au goût.
La recette de base contient du levain mais ne m’étant toujours pas lancée dans la confection de ce dernier (je sais ce n’est pas bien), je l’ai tout simplement remplacé par de la levure fraîche. Le résultat est juste moins aéré et sans doute moins goûteux puisque le levain apporte du caractère au pain. Vous me suivez en cuisine ?

Les ingrédients pour 2 pains :

  • 325 g de farine de blé T65,
  • 175 g de farine d’épeautre T150,
  • 320 g d’eau tiède,
  • 25 g de levure fraîche de boulanger,
  • 1 cuillère à café de sucre,
  • 10 g de sel,
  • 3 cuillères à soupe de flocons d’avoine,
  • 3 cuillères à soupe de graines de courge,
  • 2 cuillères à soupe de graines de lin,
  • 2 cuillères à soupe de graines de nigelle.

Temps de repos : 3-4 heures
Temps de cuisson : 25-30 minutes
Niveau de difficulté : Assez facile
Coût : €€

La recette :
Délayer la levure et le sucre dans l’eau tiède.

Dans un saladier ou le bol d’un robot (type KA), mélanger les farines et le sel. Verser l’eau et débuter le pétrissage à la main ou au robot. Compter 8 minutes avec le robot (4 minutes à vitesse lente + 4 minutes à vitesse plus rapide) et 15 bonnes minutes à la main. Incorporer le mélange de graines quelques minutes avant la fin du pétrissage.
Former une boule, la déposer dans un saladier et la couvrir d’un torchon. Laisser reposer entre 1 heure et 1 h 30.
Fariner un plan de travail et diviser la pâte en deux portions égales. Façonner des boules, couvrir d’un torchon humide et laisser reposer 30 minutes.
Avec chaque boule, former des pâtons de forme rectangulaire. Les déposer sur une plaque de cuisson couverte de papier sulfurisé. Couvrir de nouveau et laisser reposer entre 1 heure et 1 h 30.

Préchauffer le four à 230 °C.
Avant d’enfourner, entailler les pains à l’aide d’un rasoir de boulanger ou d’un couteau bien aiguisé.
Faire cuire entre 25 et 30 minutes.
À la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.

Source : La gourmandise est un joli défaut

Print Friendly, PDF & Email

6 Comments

Add Yours →

J’ai eu une machine à pain moi mais j’avais fait en sorte de choisir une machine qui fait des pains ronds, surtout pas rectangulaires comme du pain de mie et avec SURTOUTune belle croûte bien croustillante et bien dorée comme le vrai pain.
C’est tout de même grâce à cette machine que j’ai commencé à faire de la boulange je dois le reconnaitre ! mais j’ai ensuite évolué car je ne me contentais pas de faire les recettes préconisées mais d’autres essais. Du coup, j’ai eu envie d’aller plus loin et vouloir faire des viennoiseries et des brioches. Je m’en suis donc séparée et je suis venue par la suite au robot pour m’aider à pétrir car j’ai très mal aux mains. Maintenant je crois pourvoir dire que je sais faire du pain, des brioches et toutes sortes de vienoiseries !
Je ne renierais pas ma machine car elle m’a permis d’aimer et d’avoir envie de faire de la boulange mais c’est comme tout il faut prendre le bon matériel et savoir s’en séparer après pour aller plus loin ! la mienne me permettait d’adapter mes réalisations à ce que je pouvais trouvrer sur la blogo ! J’aurais pu faire ton joli pain avec ! avec des graines j’adore !! Merci marion ! gros bisous

On se sent toujours mieux une fois avoir mis les points sur les i ! tu as raison, le pain dans une machine à pain n’a que le nom !
Le tient a l’air vraiment très bon, je le mets dans mes favoris pour l’essayer ! Cet après-midi, c’était pour moi un pain de seigle aux graines !
Bonne soirée et bon week-end !

Tout à fait d’accord sur la qualité de la « substance » obtenue avec une machine à pain. Le seul intérêt de cet appareil est de pétrir mais ensuite, il faut cuire dans un four, sinon c’est la cata. C’est amusant, j’ai publié aujourd’hui même une recette de pain avec des graines (mais mini, mini, hein !). Bravo pour ton pain qui a une bonne tête !

Répondre à Julie Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.