Gratin d’épinards aux ravioles de Royan

Written by marmotte

Salut !

Les surgelés et moi ne sommes pas vraiment amis. Je préfère utiliser des produits frais même si je reconnais que les surgelés sont bien pratiques. Cependant, chez moi, il ne faut pas partie de ma façon de cuisiner — tout simplement.

À toute règle il y a forcément des exceptions. Depuis que j’ai découvert par l’entremise de Martine (Kilomètre 0) que Picard vendait des ravioles de Royan en vrac et non en plaques, cela a été une grande révélation (rien que ça !). Quand j’acheté les ravioles au rayon frais et en plaques, c’était une galère pas possible pour les séparer et je finissais toujours par m’en coller aux doigts et à en abimer certains, pas douée la Marmotte des fois… Maintenant, c’est très simple d’ouvrir le paquet et verser. Mon seul regret : que cela n’existe pas dans un conditionnement plus gros car 500 g de ravioles ne font pas long feu…
Aujourd’hui, je vous propose un gratin avec une béchamel un peu spéciale toute verte (encore un coup de Sherk ?) et relativement sain.

Trucs, astuces et organisation :

  • Dans la recette d’origine, on utilise des blettes (feuilles et cardes). Pour le moment, il n’y a en a plus au jardin et j’ai donc acheté des épinards. Cependant, en cours de réalisation de la recette, je me suis dit que cela aller être « un peu léger », j’ai donc ajouté quelques grosses fleurettes de chou romanesco cuites à la vapeur au préalable et coupées en petits morceaux.
  • J’explore les béchamels alternatives en ce moment, j’ai donc réalisé celle-ci comme indiqué dans la recette à base d’huile d’olive. Je crois que c’était la première fois que je tente cette expérience. Ça fonctionne très bien mais vous pouvez rester sur votre recette habituelle de béchamel si vous avez quelques réticences sur l’huile d’olive.

Les ingrédients 2-3 personnes :

  • 500 g d’épinards frais, blanchis et bien égouttés,
  • 200 ml lait de soja,
  • 40 g d’huile d’olive,
  • 40 g de farine de blé T80,
  • 250 g de ravioles de Royan,
  • 1 grosse poignée de cerneaux de noix,
  • quelques grosses fleurettes de chou romanesco cuites à la vapeur,
  • noix de musdace moulue,
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 35-40 minutes
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €€€
Spécificité de la recette : recette végétarienne

La recette :
1/ Préchauffer le four à 180 ° C.

2/ Dans un blender, mixer les épinards (bien bien égouttés) et le lait.

3/ Faire chauffer l’huile d’olive dans une casserole. Ajouter la farine et mélanger vigoureusement pendant 2 minutes pour obtenir un roux. Incorporer le mélange lait/épinards petit à petit jusqu’à ce que la sauce ait la consistance d’une béchamel.

4/ Incorporer à la sauce les ravioles surgelées et le chou romanesco. Bien mélanger.

5/ Verser dans un plat à gratin. Parsemer de noix concassées.

6/ Enfourner pour 30 minutes.

7/ Servir chaud avec de la salade verte.

Source : Coaching Veggie de Clea aux Éditions La Plage

Avec cette recette, je participe à Cuisinons de Saison.

Print Friendly, PDF & Email

12 thoughts on “Gratin d’épinards aux ravioles de Royan

  1. lolo says:

    belle idée ces petits gratins ! tout comme toi je trouve dommage qu’il n’existe pas de packaging plus grand car en effet 500g de ravioles ne font jamais long feu à la maison non plu ! bonne journée bises

  2. Kilomètre-0 says:

    Une suuper assiette haute en couleur que j’aurais mangée avec plaisir 🙂
    Et merci pour le clin d’oeil. Et oui il y au toujours des exceptions. Je n’achète des surgelés que chez Picard et je trouve certaines de leurs démarches assez vertueuses. Là, ils vont lancer une gamme pour accompagner les producteurs qui sont en conversion bio en créant un prix intermédiaire. Et puis ca me dépanne ou satisfait ma fainéantise sur les petits pois ou les fèves. J’assume mes défauts 😛

  3. je ne jure que par le frais également, une jolie assiette joliment colorée et décorée

  4. alors là!!! ta manière de cuisiner les ravioles me plait drôlement! à essayer d’urgence

  5. Berthier says:

    En ce qui me concerne j’achète les ravioles fraiches et je mets le ou les paquets au congélateur !!! et pas de soucis pour les couper après !!
    J’en ai toujours plusieurs boites en réserve parce qu’il m’arrive aussi d’utiliser les plaques entières …. pour faire des lasagnes par exemple.
    Bonne soirée

  6. gut says:

    Pour les ravioles en plaques, tu les congèles avant et comme ça tu les sépare très facilement lorsqu’elles commencent à dégeler avant sinon c’est infernal ! joli petit gratin avec les épinards et les ravioles ! c’est qu’elles ont l’art de se marier avec beaucoup de légumes ces coquines ! Merci d’offrir ce plat à cuisinons de saison marion. je l’ajoute de suite !

  7. Les ravioles je les achète fraiches et je les congèle pour pouvoir les séparer quand elles sont encore dures, voilà une une autre technique 😉 Ton gratin est bien appétissant.

  8. Excellente idée ce gratin de ravioles! Et je sens que je vais passer chez Picard ( moi qui n’y mets jamais les pieds !)…
    Pour les béchamels comme toi je fais des variantes : dernièrement j’ai essayé avec du lait de noisettes pour des lasagnes végétariennes…et j’ai adoré !
    Bises

  9. Haaaaaaaa! Des ravioles de Royan! Quelque chose à ajouter sur la liste des trucs à nous apporter de France (ça et les croutons, pourquoi les Anglais ils n’ont pas des croutons comme chez nous???). Je testerai l’astuce de les congeler comme suggéré dans les commentaires!

  10. Sympa la bechamel verte ! Et la salade est superbe !
    Bises d’Athenes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.