Cookies moelleux à la farine de châtaigne (recette sans gluten)

Bonjour à toutes et à tous ! 

On finit le mois avec une recette bien gourmande qui conviendra au plus grand nombre puisqu’elle est 100 % végétale et sans gluten, qui dit mieux ? 

Je ne vais pas trop m’étendre dans cette introduction car je vous livre ma petite réflexion du moment sur les farines avec ou sans gluten après la recette. Rendez-vous en bas de la page si cela vous intéresse ! 

Trucs, astuces et organisation : 

Je trouve que ces cookies sont meilleurs le lendemain et le surlendemain, la saveur de la banane s’atténue avec le temps et laisse plus place aux autres saveurs de ces cookies. 

Ces biscuits se conservent 4 jours dans une boîte hermétique.

Les ingrédients pour 6 gros cookies : 

  • 50 g de sucre complet,
  • 60 g de purée de noisette,
  • 50 g de farine de châtaigne,
  • 30 g de cerneaux de noix concassés,
  • 50 g de pépites de chocolat noir,
  • 1 banane bien mûre,
  • ½ cuillère à café de poudre à lever sans gluten.

Temps de cuisson : 20 minutes 

Niveau de difficulté : Très facile 

Coût : €€€

Spécificité de la recette : Recette végétalienne, sans œuf, sans lactose, sans gluten

La recette : 

1/ Éplucher et écraser la banane à la fourchette. Mélanger avec le sucre et la purée de noisette. 

2/ Incorporer ensuite la farine, la levure et enfin les pépites de chocolat et les cerneaux de noix. 

3/ Sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson, déposer six ou huit tas de pâte à l’aide de cuillères à soupe. 

4/ Enfourner pour 20 minutes de cuisson dans un four préchauffé à 180 °C. 

5/ Laisser refroidir sur la plaque avant de décoller délicatement les cookies. 

Source : NIÉPI vol.17, Automne 2018

REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LES FARINES AVEC OU SANS GLUTEN 

Dernièrement, l’auteur du blog Le comme chez toi partageait sa prise de conscience et de recul concernant les farines sans gluten qu’elle avait achetées. Cela m’a également fait réfléchir, voici quelques points de ma réflexion. 

Bien sûr cela ne concerne que les personnes qui ne sont pas intolérantes au gluten. Malheureusement, quand on est intolérant au gluten, on n’a pas le choix. 

Pourquoi utiliser des farines sans gluten quand on n’est pas intolérant au gluten ? 

Je pense qu’il est important de rappeler que si certaines naissent avec cette intolérance, d’autres peuvent la développer dans le temps. Le gluten est très présent dans notre alimentation car nous consommons des ingrédients de base qui en contiennent naturellement comme le pain par exemple. Mais aussi car c’est un additif très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Nous en mangeons donc tous les jours de façon plus ou moins consciente. 

Il est certain que nous consommons plus de gluten que nos ancêtres alors que paradoxalement nous consommons moins de pain. Car nos blés actuels, créés par l’industrie agro-alimentaire ayant un taux de gluten plus importants sont aussi plus rentables. Bref ! 

Pour moi, il est donc important d’utiliser des farines sans gluten justement pour baisser un peu sa consommation de gluten et surtout diversifier son alimentation car les farines sans gluten fabriqués à partir de céréales (riz, maïs, sarrasin…), de légumineuses (pois chiches, lentilles, lupin…) ou d’oléagineux (noix…) ont chacune un profil nutritionnel différent. De plus, ces farines sont souvent bio, ce qui permet de consommer des nutriments de meilleure qualité et moins de cochonneries de pesticides car le blé est non seulement traité quand il pousse mais aussi quand il est stocké en silo. 

Quelles farines sans gluten privilégier et comment les utiliser ? (Attention, réponse non exhaustive) 

Les farines sans gluten sont d’un usage un peu plus délicat que les farines de blés. Elles ont souvent plus de caractère que les farines de blé standard. Il convient donc de les tester dans plusieurs recettes et d’apprendre à les proportionner entre elles. Pour celles et ceux qui veulent juste faire du sans gluten de temps en temps sans prise de tête car ils ont un intolérant au gluten dans leur entourage par exemple, les deux farines de base à avoir sont celle de riz (complète de préférence) et de maïs. 

On ne compte plus les farines sans gluten dans les magasins bio. J’ai l’impression qu’il y en a de nouvelles tous les mois ou presque. Dernièrement, j’ai appris l’existence de farine de maïs violet !

Comme dans beaucoup de domaines, je pense qu’il faut faire appel à son bon sens et prendre le temps de réfléchir et de s’informer sur telles ou telles farines avant de l’acheter. Cela évitera qu’elle pourrisse dans votre placard. 

Désormais, j’ai pris le parti d’acheter des farines dont je connais l’ingrédient de base. Par exemple, bien que je n’aie rien contre ces farines, je ne suis pas particulièrement tentée par les farines de sorgho, de fonio ou de manioc. C’est à chacun de placer son curseur en fonction de ses propres critères de choix. 

En tant que végétarienne, j’ai tendance à m’orienter vers les farines de légumineuses qui sont souvent très intéressantes car elles ont un taux de protéines important. Cependant, je ne les cuisine jamais seules, je les intègre en petite quantité dans une pâte à tarte, un cake dans lesquels j’utilise de la farine de blé classique. Quand on n’est pas intolérant au gluten, on peut utiliser les farines sans gluten de cette façon. 

Quelles sont les farines sans gluten que j’utilise et celle que je veux éliminer de mes placards ? 

Celles que j’utilise et pourquoi ?

Farine de maïs et de riz pour sa facilité d’emploi et son faible coût

Farine de pois chiches pour son taux de protéines et parce qu’elle est utilisée dans la cuisine française pour réaliser de la panisse et des socca et en cuisine végétale on peut réaliser des omelettes de farine de pois chiches. 

Farine de lupin pour son taux de protéines et son caractère

Farine de lentilles vertes (en alternance avec la farine de lupin) pour son taux de protéines et de fibre

Farine de châtaigne pour son goût et sa présence ancestrale dans la cuisine de notre pays

Farine de coco pour mon amour de la noix de coco en général 

Celles dont je ne veux plus et pourquoi ? 

Farine de sarrasin, je ne l’aime vraiment pas malgré de nombreux essais…

Farine de quinoa, trop typée et difficile d’emploi

Farine de sorgho (que l’on m’a donnée) et dont je ne sais pas quoi faire… 

Je ne connais pas toutes les farines sans gluten, on peut également citer la farine de pépins de raisin, de chanvre, de souchets, de millet…

Quitte à parler des farines, parlons aussi des farines contenant du gluten, un domaine qui n’est pas exempt de dérives commerciales et d’effets de mode. 

Il y a quelques années, j’ai exploré les farines fabriquées avec des variétés anciennes de blé, certes moins riches en gluten que les variétés modernes de blé mais je dois dire que je n’ai pas trouvé qu’elles apportent quelque chose de différents à mes recettes. Adieu donc farine de blé Kamut et d’épeautre (grand, petit, moyen…) ! Surtout vu le tarif ! 

J’ai donc dans mes placards des farines de blé classiques T65, T80, T110 et parfois T150, de la farine de seigle T130 et de la farine d’orge mondé (très intéressante car elle a un IG très bas par rapport à d’autres farines). 

Voilà, pour ces quelques réflexions qui n’engagent que moi. Et vous quel est votre sur cette (vaste) question ? 

Print Friendly, PDF & Email

12 Comments

Add Yours →

Ils sont tout à fait à mon goût, bien dodus et très bonne recette pour les intolérants au gluten, merci pour ce partage très interressant sur le sans gluten, merci bonne fin de semaine

Pas mieux, il est parfait. Pour les farines, il y en a au petit épeautre qui sont fameuses. Parfois, elles ont un goût de noisettes qui nous font oublier le prix 🙂 Et là aussi il y a bio et bio : le bio des producteurs et le bio de grande surface, bref tout un débat que je ne lance pas car il faut que j’aille au marché 🙂 Bon we Marion 😀

Oui, vaste débat ! Je verrai plus nuancer sur le bio de grande surface que toi je pense.
Cependant concernant les farines un peu spéciales, elles sont souvent moins chères en magasins bio qu’en grande surface. Je me suis déjà fait avoir une fois.

Tes cookies me font de l’œil, j’en prendrai bien un pour ma pause café!!!
Merci pour le lien sur mon blog. Perso, je veux éliminer la farine de riz car personne de chez nous, ne l’apprécie vraiment, même en la mélangeant. Par contre, je garde volontiers aussi, ma farine de châtaigne, de maïs et de lentilles vertes.
C’est vrai que les rayons farine sans gluten se sont développés à vitesse grand V depuis quelques temps.
Comme tu dis, libre à chacun, selon ses goûts et ses envies, de choisir ses farines…et tout le reste!!!
Bises et bon week end.

J’aime beaucoup la farine de chataigne. Je me souviens avoir réalisé plusieurs fois des cookies sans oeuf ni lait pour un petit camarade de ma fille qui était intolérant, mais je pense que ta version à la châtaigne doit être encore plus parfumée.

Répondre à plaisiretequilibre Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.