Gratin de pommes de terre, butternut et munster

Salut tout le monde ! 

Nous serons tous d’accord que la saison des gratins bat son plein. On en voit partout et forcément quand j’ai croisé ce gratin chez Florence, ben j’ai craqué. 

À la maison, la première règle du gratin est qu’un fromage qui pue doit rentrer dans sa composition. Cette fois-ci, j’avais du munster que mon mari avait glissé dans notre chariot. D’ailleurs quand mon mari a réchauffé sa part de gratin à son travail, il s’est fait enguirlander par ces collègues pour cause d’attentat à l’odeur… 

Le munster est un fromage peu cuisiné ; pourtant on le trouve assez facilement de qualité et à un tarif raisonnable. Il faudrait que je le teste en cake un jour… 

De votre côté, aimez-vous les fromages de caractère ? Préférez-vous les déguster avec du pain ou cuisinés ?

Trucs, astuces et organisation : 

Dans la recette initiale, Florence avait choisi du Saint Nectaire. On peut donc adapter son choix à ce qu’on trouve en magasin, dans son frigo… 

Je ne sais jamais quel type de pommes de terre il faut choisir pour les faire en gratin. J’avais en stock des pommes de terre à chair ferme mais je pense qu’il aurait fallu des tubercules à chair plus fondante. 

On peut réaliser ce gratin de deux façons : soit on fait précuire les pommes de terre et les butternuts à la vapeur ou à l’eau comme Florence l’a fait ; soit on réalise ce gratin avec des légumes crus comme on le fait dans la recette du gratin dauphinois. C’est cette deuxième solution que j’ai choisie.  

Les ingrédients pour 6 personnes : 

  • 1 kg de pommes de terre,
  • 1 butternut entier,
  • 1 munster,
  • 20 cl de crème végétale ou animale,
  • 2 oignons rouges,
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • cumin en grains,
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 1h15 environ et en fonction de votre four

Niveau de difficulté : Très facile  

Coût : €€

La recette : 

1/ Peler et émincer les oignons. Les faire revenir dans une poêle dans l’huile d’olive. Quand ils sont translucides, les disposer au fond d’un grand plat à gratin ou des plats individuels. 

2/ Éplucher et laver les pommes de terre. Éplucher et épépiner le butternut. Couper les légumes finement à l’aide d’une mandoline ou d’un robot ménager. 

3/ Couper le munster en tranches. Réserver. 

4/ Dans le plat à gratin, disposer des tranches de butternut et de pommes de terre ; pas la peine de faire cela de façon artistique. Arroser avec la moitié de la crème. Répartir la moitié du fromage. Parsemer de graines de cumin. Saler et poivrer légèrement. 

5/ En remettre une couche (comme dans l’étape 4) avec le reste des ingrédients. 

6/ Enfourner dans un four préchauffer à 180 °C. Laisser cuire une bonne heure. Vérifier la cuisson, une lame de couteau doit s’enfoncer sans résistance dans les légumes. 

7/ Servir bien chaud avec une salade verte. 

Source : Au Fil du Thym

Print Friendly, PDF & Email

17 Comments

Add Yours →

Humm, l’odeur du munster arrive jusqu’à mes narines…
Pour moi, ça sera version auvergnate soit avec un bleu d’Auvergne, ou un saint nectaire ou alors un bon vieux cantal.
Bises

Etant alsacienne, je mange régulièrement en munster. En version « tartiflette », sur de la tarte flambée etc…
Ton association est sympathique. Je n’aurais pas pensé à associer la butternut avec du munster.

Bises, bonne journée.

Ouiiii ! j’aime les fromages de caractère mais vois tu moi le munster n’est pas un fromage que je trouve fort. Il pue ça oui mais quand on le mange je le trouve plutôt doux.. Il n’est jamais dans notre plateau car mon mari pense comme moi, mais ce doit être aussi une question d’habitude, ce n’est pas un fromage de chez nous alors forcément… ceci étant dit crois moi ton gratin je l’aurais dévoré munster ou pas ! Cuit il doit révélé plus de parfums je pense ! Merci Marion, gros bisous

J’ai l’habitude « d’oublier » mes fromages dans mon frigo, c’est ma technique d’affinage personnelle. Du coup, je peux te garantir que mon munster, il en avait du caractère olfactif et du goût.

C’est rigolo car c’est justement ce qui m’est arrivé ce midi
Hier soir, J’ai fait ta tourte poireaux/maroilles (que j’ai remplacé par du munster) et j’en ai emmené une part au boulot
Je me suis fait engueulé par mes collègues car j’ai empuanti le réfectoire!!!! 🙂
Donc chez nous, c’est fromage de caractère, après nous préférons certains fromages cuits et d’autres non
Nous aurions dégommé ton gratin!!!! 🙂
Je poste la recette de la tourte mercredi
http://www.laciusinefaciledechris.com/

Répondre à Brigitte / Les filles à table Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.