Stroganoff (cuisine végétale)

Salut tout le monde ! 

Avertissement : si vous faîtes parti des omnivores traditionalistes, revenez demain ou consultez ma recette de Bœuf Stroganoff ici, car la recette d’aujourd’hui va vous faire dresser les cheveux sur la tête. 

La recette d’aujourd’hui paraitra iconoclaste mais j’assume. Je m’explique : non contente de vous proposer régulièrement des recettes à base de tofu, ma curiosité m’a poussé à cuisiner les PST. C’est quoi ? Cet acronyme un peu barbare désigne les protéines de soja texturées ! Ok, c’est encore plus barbare et c’est encore du soja !!! On n’en sort pas, hein ? Vous devez vous dire (pour celles et ceux qui n’ont pas arrêté leur lecture) que je sois une grande sadique ou que j’essaie de saboter mon blog en publiant des choses comme ça, c’est pas possible ma p’tite dame ! 

En fait, ni l’un ni l’autre, je vous assure… C’est la curiosité qui me pousse à tester de nouvelles choses et je dois admettre que j’ai vraiment été bluffée par ce plat. Non pas pour son côté viande (puisque vous l’aurez compris les PST sont des simili-carné d’un genre un peu particulier) mais par l’ensemble du plat et surtout la sauce qui est juste extraordinairement parfumée et onctueuse.

J’ai trouvé cette recette dans l’un des derniers livres de Sébastien Kardinal, PST aux Éditions La Plage, un personnage et un livre dont je vous reparlerai prochainement. 

Pour terminer cette introduction un peu longue, je rappellerai simplement qu’il existe une quantité astronomique de versions de ce célèbre plat quasiment porte-étendard de la cuisine russe et que je ne vois pas pourquoi, il n’en existerait pas une version pour les végétariens, végétaliens et vegans. 

D’ailleurs, l’autre jour en préparant ma semaine russe, je me posais la question du végétarisme et du végétalisme en Russie et voilà que quelques jours plus tard, je tombe par hasard sur cet article qui explique qu’effectivement il y a de plus en plus d’adeptes à ces régimes alimentaires mais que ce n’est pas toujours facile (un peu comme en France). Mais l’essentiel, c’est qu’une prise de conscience et un mouvement de fond soient amorcés dans nos sociétés…

Les ingrédients pour 4 personnes : 

  • 50 cl de bouillon de légumes,
  • 2 feuilles de laurier,
  • 1 branche de thym,
  • 100 g de protéines de soja texturées (émincés ou boulettes)
  • 4 échalotes,
  • 100 g de champignons de Paris,
  • 30 ml d’huile d’olive,
  • 20 g de concentré de tomates,
  • 25 g de moutarde forte,
  • 30 cl de crème de soja liquide,
  • 10 g de paprika doux,
  • sel et poivre,
  • persil.

Temps de cuisson : 30 minutes 

Niveau de difficulté : Facile 

Coût : €€

La recette : 

1/ Faire chauffer le bouillon de légumes avec les aromates et les PST. Laisser cuire 10 minutes à couvert. Les PST vont prendre du volumes. Égoutter et presser du plat de la main dans une écumoire pour retirer le plus de liquide possible. Réserver. 

2/ Peler et émincer finement les échalotes. Nettoyer et hacher finement les champignons. 

3/ Dans une sauteuse ou un wok, faire chauffer 15 ml d’huile d’olive. Ajouter 5 g de paprika et les PST et faire revenir l’ensemble à feu moyen. Saler, poivrer et réserver dans une assiette. 

4/ Toujours dans le même wok ou sauteuse, faire revenir les échalotes dans l’huile restante. Ajouter ensuite les champignons. Laisser cuire à feu doux 3-4 minutes. 

5/ Dans un petit saladier, fouetter la crème soja avec le concentré de tomates, la moutarde et le paprika restant. 

6/ Remettre les PST dans le wok ou la sauteuse. Verser la sauce la sauce et faire chauffer l’ensemble 2-3 minutes. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. 

7/ Servir bien chaud avec des spaghettis par exemple, du persil (j’ai oublié) et quelques légumes cuits à la vapeur à côté. 

Source : PST, Protéines de soja texturées, Sébastien Kardinal aux Éditions La Plage 

Print Friendly, PDF & Email

16 Comments

Add Yours →

Je fais grâce à toi une découverte, Je ne connais pas du tout les protéines de soja texturées, mais plutôt le soja sous forme de « fromage » ; est ce différent au niveau du goût ? je t’avoue que cela m’interpelle 🙂 Bisous et bonne soirée

Moi je n’ai aucun reproche à te faire, étant végétarienne et une ex carnivore totale ! Je connais bien les PST c’est super pratique et si on les assaisonne bien cela remplace la viande pour ceux qui n’en veulent plus manger. Ta recette me plaît beaucoup! Merci por le partage! Bisous!

Ben moi je reste, je ne vois pas à quoi ressemble ce soja. C’est ce que tu as mis dans le bol de gauche ?
Je testerais même plus que la version à la viande, n’étant pas une grande amatrice de boeuf 🙂

Eh bien bien sûr je ne te suivrais pas sur ce sujet mais tu dois t’en douter un peu.. par contre un grand bravo pour oser faire ce type de plat ! à demain alors !

Je ne vais pas te cacher que je préfère la version carnée du plat…
Mais j’avoue que ça m’intrigue ces histoires de protéines de soja texturées. Si c’est comme le tofu, il faut que ce soit bien assaisonné car sinon, ça n’a aucun goût…
En tout cas, merci pour cet article, tu m’as fait découvrir quelque chose que je ne connaissais pas.

Bises et très belle année 2019 à toi. 😉

Moi qui teste de nouvelles recettes sans viandes, ton assiette je la goûterai bien, le tofu je n’aime pas c’est sur mais les PST jamais vu et goûté, J’en ai déjà entendu parlé
Je me note ça de côté merci pour ce partage et ces explications
Bonne journée bise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.