Poster un commentaire

Flan à la polenta et à la fleur d’oranger

Coucou tout le monde,

Voici la quatrième recette à base de polenta que je vous propose et j’ai terminé mon paquet, ouf ! un de moins ! Même si je ne suis pas une grande fan de cette semoule de maïs, j’ai réussi à concocter des recettes différentes et que nous avons aimées. J’avoue quand même que je n’en mangerai pas toutes les semaines. Surtout, j’ai découvert que la polenta se mangeait aussi bien dans des plats salés que sucrés, c’est d’ailleurs dans ces derniers que je l’ai préférée et j’ai donc voulu finir ce paquet de polenta sur une note sucrée.
Cette recette a tout pour plaire. Rapide à faire, elle se conserve bien quelques jours au frais mais surtout elle est parfumée comme il faut grâce à la fleur d’oranger, idéale pour masquer la fadeur de la polenta.
Si vous aimez le gâteau de semoule, vous devriez apprécier cette recette car leurs textures sont très similaires.

Flanpolenta2

Les ingrédients pour 5-6 ramequins :

  • 100 g de crème fraîche liquide,
  • 200 g de lait,
  • 50 g de sucre blond de canne,
  • 4 œufs,
  • 60 g de polenta,
  • 4 cuillères à soupe de fleur d’oranger.

Temps de cuisson : 30 minutes
Temps de repos : 12 heures
Niveau de difficulté : très facile
Coût : €

Flanpolenta1

La recette :
Préchauffer le four à 180 °C.
Mélanger tous les ingrédients dans une casserole. Placer cette dernière sur feu vif et démarrer la cuisson en remuant sans cesse avec un fouet. La préparation va épaissir très rapidement, compter 5 minutes.
Verser dans des ramequins et placer au four. Faire cuire entre 20 et 25 minutes.
À la sortie du four, laisser refroidir à température ambiante puis placer au frais une nuit, le flan n’en sera que plus parfumé.

Flanpolenta3

Source : Passion culinaire by Minouchka

4 Commentaires

Tarte champignons, poulet et fanes de radis

Salut !

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle idée pour ne pas jeter vos fanes de radis. Cette recette est vraiment simple à réaliser et on peut la manger chaude ou à température ambiante, donc on n’hésite pas à l’emmener en pique-nique. J’ai utilisé un blanc de poulet mais on peut se servir d’un reste de poulet rôti par exemple. C’est donc une recette doublement anti-gaspi ! Pour éviter que votre tarte soit fadichonne, réveillez-la avec une épice : curry, curcuma, cumin, paprika… En plus de donner du goût, certaines épices donnent une jolie couleur.

Tartechampignonspoulet1

Les ingrédients pour une tarte :

  • 1 pâte à tarte express,
  • 1 beau blanc de poulet ou des restes de poulet rôti découpés en dés,
  • 200 g de champignons de Paris coupés en tranches,
  • 1 échalote,
  • les fanes d’une botte de radis,
  • 3 œufs,
  • 20 cl de crème fraîche liquide,
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • noix de muscade,
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 35-40 minutes
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €€€

Tartechampignonspoulet4

La recette :
Étaler la pâte et en foncer un moule a tarte garni de papier sulfurisé. Piquer la pâte à tarte à intervalles réguliers à l’aide d’une fourchette. Réserver au frais le temps de préparer la garniture de la tarte.
Laver et sécher soigneusement les fanes de radis. Les hacher au couteau et réserver.

Tartechampignonspoulet3

Préchauffer le four à 180 °C.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir l’échalote avec les champignons. Ajouter les fanes de radis et poursuivre la cuisson jusqu’à l’évaporation complète de l’eau des champignons et des fanes. Saler et poivrer. Ajouter le poulet et cuire l’ensemble encore 5 minutes.
Répartir la poêlée de légumes au poulet sur la tarte.
Battre en omelette les œufs puis ajouter la crème fraîche. Bien mélanger, saler, poivrer et ajouter de la noix de muscade ou l’épice de votre choix. Verser l’appareil sur les légumes.

Tartechampignonspoulet2

Enfourner pour une trentaine de minutes. Manger chaud ou à température ambiante.

6 Commentaires

Houmous d’haricots rouges au paprika (Passe-plats entre amis # 9)

Salut tout le monde,

Comme promis, voici ma participation pour la neuvième édition de Passe-plats entre amis, défi initié par Corinne du blog Mamou & Co. Ce mois-ci, c’est Christelle, auteur du blog La cuisine facile de Chris qui nous demande de mettre du rouge dans mon assiette.

Houmousrouge4

J’ai choisi cette délicieuse tartinade à base de haricots rouges et de paprika, trouvée sur le blog Click, Cook & Taste. Une version très originale et encore plus accessible et facile à faire que le classique houmous à base de pois chiche, c’est une recette idéale qui remplacera avec bonheur les cochonneries de l’industrie agro-alimentaire qui viennent trop souvent polluer nos apéros !

logo-passe-plats-entre-amis1

Les ingrédients pour un bol de tartinade :

  • 1 petites boîte de haricots rouges,
  • 4 cuillères à soupe de paprika,
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive,
  • 3 tranches de chèvre en bûche,
  • persil,
  • sel et poivre.

Houmousrouge2

Pas de cuisson
Temps de repos : 12 heures
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €

Houmousrouge1

La recette :
Placer tous les ingrédients dans un blender et mixer jusqu’à obtenir une préparation homogène et onctueuse. Ne pas hésiter à ajouter un peu d’eau pour obtenir la bonne consistance.
Transvaser dans une boîte hermétique et placer au frais une nuit.
Le lendemain, servir bien frais avec un assortiment de crudités pour l’apéro.

Houmousrouge3

4 Commentaires

Cornes de gazelle à la figue

Salut tout le monde,

Bien que je n’aime pas les gâteaux et les biscuits trop sucrés, j’aime beaucoup les pâtisseries orientales. Oui, ça peut paraître bizarre mais c’est comme ça !! J’aime en particulier les cornes de gazelles. Cela fait quelques temps que je m’entraîne pour les façonner joliment. J’ai encore une marge de progression mais je voulais déjà partager cette version à la figue.

Cornegazellefigue1

La recette que je vous présente aujourd’hui est à mon sens parfaite. La pâte est facile à travailler, même étaler très finement elle ne se déchire pas facilement. Elles sont originales et surtout pas trop sucrées puisque la farce n’est sucrée que par la figue.
J’ai trouvé cette recette sur le blog La cuisine de Djouza et je suis bien contente de l’avoir testée car j’ai pu réutiliser la même recette de pâte pour réaliser d’autres cornes de gazelle à l’amande. Je vous en parlerai un peu plus tard.

Cornegazellefigue6

Les ingrédients pour environ 16 pièces
La pâte :

  • 250 g de farine de blé T65,
  • 100 g de beurre fondu,
  • ½ sachet de sucré vanillé,
  • 1 jaune d’œuf,
  • eau,
  • fleur d’oranger.

La farce à la figue :

  • 250 g de pâte de figues,
  • 1 cuillère à café de beurre fondu,
  • fleur d’oranger.

Cornegazellefigue3

Le glaçage :

  • 1 bol de sucre glace,
  • 1 bol de fleur d’oranger.

Temps de cuisson : 10 minutes
Temps de repos : 30 minutes
Niveau de difficulté : Assez difficile
Coût : €€

Cornegazellefigue5

La recette :
Préparer la pâte. Mélanger dans un saladier la farine et le sucre. Creuser un puits et y déposer le jaune d’œuf et le beurre. Travailler la pâte directement avec les mains puis ajouter un peu d’eau et de fleur d’oranger jusqu’à obtenir une consistance bien lisse et qui ne colle pas aux doigts. Prélever des boulettes de 25 g. Les déposer sur une plaque, protéger de film alimentaire et entreposer au frais 30 minutes.

Cornegazellefigue4

Préparer ensuite la farce. Dans un saladier, déposer la pâte de figue coupée en cubes, le beurre et un peu de fleur d’oranger. Malaxer jusqu’à obtenir une consistance qui se travaille facilement. Prélever des boulettes de 15 g pour les façonner en boudins. Poser au fur et à mesure sur une plaque.

Cornegazellefigue2

Sortir la pâte du réfrigérateur, étaler une boulette de pâte bien finement sur un plan de travail. Déposer la farce au milieu de la pâte. Rabattre la pâte sur la farce. Donner une forme courbée au gâteau. Souder la pâte en appuyant fortement avec le pouce le long de la fermeture de la pâte. Découper avec un couteau à lame fine.
Déposer sur une plaque de cuisson couverte de papier de cuisson.
Recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.

Cornegazellefigue7

Préchauffer le four à 150° C.
Enfourner quand le four est chaud pour 10 minutes.
Laisser complètement refroidir les cornes de gazelle avant de les glacer. Pour cela, tremper un gâteau dans la fleur d’oranger puis le rouler dans le sucre glace. Recommencer pour les autres. Laisser sécher avant de passer une deuxième fois les cornes dans le sucre glace pour uniformiser le glaçage.

5 Commentaires

Bel été !!

Bonjour à toutes et à tous,

Comme vous avez pu le constater, j’ai déserté depuis quelques semaines la blogosphère. Alors je vous rassure tout de suite, tout va bien et en ce jour d’été (enfin, paraît-il) me voici de retour.
Au-delà du contenu de mes assiettes, j’essaie de ne pas étaler ma vie personnelle sur mon blog mais les mois qui arrivent risquent d’être un peu perturbés et je voudrais quand même vous donner quelques explications. Ces derniers mois, j’avais fait un gros effort dans la régularité de mes publications puisque j’avais atteint un rythme presque journalier. En parallèle, j’avais essayé de découvrir de nouveaux blog de cuisine et surtout être présente sur mes blogs préférés. Deux activités qui prennent pas mal de temps au final. En contre-partie, j’avais choisi de réduire ma participation aux différentes défis culinaires en ne m’inscrivant qu’à ceux dont le thème me plaisait vraiment, et surtout à ceux organisés par des blogueuses dont j’apprécie le travail, l’état d’esprit et la convivialité.
Et puis je suis partie en vacances et j’ai voulu faire une pause de quelques jours qui s’est transformée en quelques semaines. Côté moral, j’ai connu un passage à vide en grande partie dû à la météo, mais pas que ! Le mois de juin a été un peu difficile à gérer. Il y a eu les inondations et même si nous n’avons pas été affectés directement (ça aide d’habiter au cinquième étage), ce n’est pas très rassurant quand on est en plus en plein recherche pour acheter une maison, et puis surtout il y a eu les grèves. Sur notre ligne, il n’y avait que quelques trains le matin, rien dans la journée et un service partiel le soir. Autant dire que je ne savais jamais à quelle heure allait rentrer mon mari, ce qui n’est pas très pratique ni très motivant pour cuisiner. Il semblerait que cela soit derrière nous, et demain il devrait même faire beau !!
Durant mai et juin, mon blog est passé à l’arrière-plan puisque nous avions surtout un grand projet à mettre en route : l’achat d’une maison. Le stress commence à retomber mais j’avoue que j’ai passé quelques nuits blanches et moments d’angoisses. Heureusement que mon mari est lui d’un calme olympien ! On se complète bien ^^
Même si la date exacte du déménagement n’est encore totalement fixée, nous avons l’été pour le préparer si tout se passe bien. Durant, cette période, je vais essayer de reprendre un rythme de publications régulier même si je n’arrive pas à maintenir une recette journalière, j’essaierai de publier plusieurs fois par semaine.
Je ne suis pas encore dans les cartons mais j’ai déjà commencé à faire du tri et à faire un état des lieux de mes stocks alimentaires. Et dans ce domaine, n’ayons pas peur des mots, c’est la catastrophe ! Alors que j’avais entrepris en début d’année de réduire le contenu de mes placard et c’était bien parti en plus, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais j’ai de nouveau des stocks très haut : conserves, farines et graines en tout genre, épices, condiments ! Aïe, aïe, aïe !!
Alors que j’arrive a rationnaliser un maximum mes stocks de vêtements, de chaussures, de produits ménagers et de produits de beauté ! Du côté des produits frais, j’arrive très bien à gérer les stocks et il est très rare que je jette des produits périmés mais du côté des placards alimentaires, je perds les pédales ! Il y a toujours un truc nouveau à tester, une épice à acheter pour réaliser une recette et pourtant j’ai un budget nourriture raisonnable. Je ne vois qu’une solution, je vais me faire interdire de magasins de bouffe comme on se fait interdire de casino ! Au revoir, Naturalia, Biocop, le super rayon bio de Botanic, Mark and Spencer Food, etc… Retrouver ma liste « Vidons les placards, y a urgence » mise à jour ici.

Enfin, je termine cet article en faisant un point sur les défis culinaires auxquels je me suis engagée à participer pour ce mois de juin :
1/ Passe-plats entre amis # 9 sur le thème « Mettez du rouge dans votre assiette… », Corinne et Christelle, ma recette sera publier demain soir
2/ Le défi du mois # 5 sur le thème « La charlotte », Florence, je fais le maximum pour réaliser et publier une recette à la toute fin du mois.
Je m’excuse auprès des bloggueuses qui m’ont sollicitée pour participer à leur défis en ce mois de juin mais je ne pourrais malheureusement pas y prendre part.

Voilà les nouvelles !

31 Commentaires

Pie choco betterave (Recette autour d’un ingrédient #18)

Coucou !

Aujourd’hui, je suis particulièrement enthousiaste car je partage avec vous une tarte vraiment très originale. Il s’agit d’une tarte composée d’un fond de pâte à base de biscuits, d’une ganache au chocolat et à la betterave, le tout surmonté d’une généreuse couche de chantilly.

Piechocobetterave2

La betterave donne une texture incroyable à la ganache, elle est moelleuse et très légèrement granuleuse. Contrairement au brownie à la betterave dans lequel le légume est indétectable au gout, dans la recette d’aujourd’hui, on sent le gout un peu terreux et sucré de la betterave. Mais non, ne fuyez pas ! c’est délicieux pour ceux qui aiment. La preuve même mon mari qui déteste la betterave (et je mesure mes mots) en a pris deux parts, quelle victoire !!
Réservez tout de même ce gâteau à des convives qui ont une grande ouverture d’esprit et des papilles curieuses. C’est tellement bon qu’il ne saurait être question de gâcher pour des personnes difficiles.
Cette tarte n’est pas très grande mais l’estimation pour six personnes est très réaliste car c’est une recette assez riche et on ne peut pas en manger beaucoup sans frôler la crise de foie.

Piechocobetterave3

Avec cette cette, je participe au jeu « Recettes autour d’un ingrédient », lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu Gabrielle du blog Petite cuillère et Charentaises a choisi la betterave pour être la vedette de ce mois. »

recettes-atour-d-un-ingredient-betterave

Les ingrédients pour 6 personnes :
Le fond de tarte :

  • 100 g de dattes,
  • 20 g de noix de pécan,
  • 60 g de biscuits type Digestive,
  • 25 g de beurre.

La ganache :

  • 250 g de betteraves cuites coupées en dés,
  • 80 g de chocolat noir (j’ai utilisé du 70 %),
  • 80 ml de crème fraîche liquide.

Piechocobetterave4

La chantilly :

  • 150 ml de crème liquide entière bien froide,
  • 2 cuillères à soupe de sucre glace,
  • 2 cuillères à soupe de mascarpone.

Temps de cuisson : 10 minutes.
Temps de repos : 30 minutes minimum
Niveau de difficulté : facile
Coût : €€

Piechocobetterave5

La recette :
Préchauffer le four à 170 °C.
Couper les dattes en tout petits dés et hacher grossièrement les noix de pécan.
Faire fondre le beurre. Réduire en miettes les biscuits et les mélanger avec le beurre fondu, les dattes et les noix de pécan.
Garnir un moule de 19 cm de diamètre de papier sulfurisé. Étaler la pâte dans le moule en vous aidant de vos doigts et de vos paumes de main. Remonter un peu le fond de tarte sur les parois (pour faire un petit bord).
Enfourner 10 minutes.
À la sortie du four, laisser refroidir tranquillement et ne surtout pas tenter le démoulage.

Piechocobetterave1

Préparer la ganache. Dans une casserole, faire chauffer la crème jusqu’à ce qu’elle frémisse. Retirer du feu et ajouter le chocolat. Le laisser fondre cinq minutes sans mélanger. Une fois le temps écoulé, incorporer le chocolat à la crème en remuant avec une cuillère pour obtenir une ganache homogène et brillante. Laisser refroidir.
Réduire la betterave en une purée bien lisse et l’incorporer à la ganache au chocolat.
Réaliser le chantilly bien ferme en fouettant la crème fraîche et le mascarpone. Ajouter le sucre glace au dernier moment.
Faire glisser le fond de tarte toujours sur son papier sulfurisé hors du moule. Découper l’excédent de papier sulfurisé et déposer le fond de pâte sur le plat de service. Étaler une couche de ganache puis une de chantilly sur la base biscuitée.
Réserver au frais au moins 30 minutes avant de servir.

Piechocobetterave6

Source : Gâteaux aux légumes de Lene Knudsen.

Liste des participants :

14 Commentaires

Ch’ti one pot pasta

Salut tout le monde,

S’il a des puristes de la cuisine des pâtes, je vous avertis tout de suite que vous pouvez fuir avant que je commence à vous parler de la recette d’aujourd’hui.
J’ai eu l’idée de cette recette grâce à une remarque de Liouchka concernant mon one pot pasta chèvre et endives. Elle m’a donné l’idée de remplacer le fromage de chèvre par du maroilles. Avec les endives, on a déjà un bon duo nordiste et puis je me suis dit qu’il fallait que je pousse l’audace encore plus loin… j’ai donc décidé de remplacer une partie de l’eau de cuisson par de la bière. On est ch’ti ou on ne l’est pas ! Voilà un bon trio de produits qui assure la ch’titidude de mon plat.
On ajoute des lardons et des oignons pour encore plus de saveurs et voilà un plat de pâtes atypique, généreux et réconfortant.

Ch'tiOPP6

J’ai utilisé de la crème de maroilles que j’ai achetée dans le Pas-de-Calais, lors de mon dernier passage en prévision de cette recette. Ce n’est pas facile à trouver en dehors de la région. Pour la remplacer, il suffit de faire fondre du maroilles classique avec un peu de crème fraîche. Au final, et je ne pensais pas dire cela du maroilles un jour, le fromage se fait assez discret. C’est vraiment un plat surprenant bien que réalisé avec des ingrédients sommes toutes très communs.
Pour le choix de la bière, je vous conseille d’utiliser une bière blonde de garde très légèrement amère pour de ne pas avoir un plat trop amer car il y a aussi des endives.
Après ces quelques explications, passons à la recette !

Ch'tiOPP2

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 2 oignons,
  • 4 endives moyennes,
  • 1 morceau de sucre,
  • 100 g de lardons,
  • 200 g de farfalle,
  • 100 g de crème de maroilles (ou 95 g de maroilles et 5 cl de crème fraîche liquide),
  • 25 cl de bière blonde de garde,
  • 35 cl d’eau,
  • estragon (facultatif) ou noix de muscade moulue (facultatif),
  • sel et poivre.

Ch'tiOPP4

Temps de cuisson : 20-25 minutes
Niveau de difficulté : très facile
Coût : €€

Ch'tiOPP1

La recette :
Éplucher et émincer les oignons finement. Ôter les feuilles abimées des endives si besoin et les couper en tronçons d’un centimètre environ.
Dans une cocotte en fonte faire revenir l’oignon, les endives avec le morceau de sucre et les lardons entre 5 et 10 minutes.

Ch'tiOPP3

Ajouter les pâtes. Couvrir de 25 cl de bière et 35 cl d’eau. Refermer la cocotte et poursuivre la cuisson 15 minutes en mélangeant de temps en temps.
En fin de cuisson, ajouter le fromage, mélanger pour que le fromage fonde bien et lie la sauce.
Retirer du feu, rectifier l’assaisonnement et saupoudrer d’estragon ou de noix de muscade.

Ch'tiOPP5

Déguster immédiatement.

12 Commentaires

Champignons farcis à la ricotta et aux fanes de radis

Salut tout le monde,

On se retrouve comme chaque semaine depuis quelques temps autour d’une recette à base de fanes de radis. Aujourd’hui, je vous propose une recette rapide à faire, que l’on peut déguster à l’apéro, en entrée ou en plat principal pour un repas végétarien et complet, idéal le soir. C’est incroyable tout ce que l’on peut faire avec les fanes de radis. Assez simplement, les fanes de radis, ça se cuisine comme des épinards même si le goût est peu différent.

Champignonsfarcis1

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g de champignons de Paris moyens,
  • les fanes de 2 bottes de radis,
  • 3 oignons nouveaux,
  • 100 g de ricotta,
  • chapelure,
  • huile d’olive,
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 30 minutes
Niveau de difficulté : très facile
Coût : €

Champignonsfarcis3

La recette :
Émincer les oignons. Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse et y faire revenir les oignons.
Trier et laver soigneusement les fanes de radis. Les hacher et les ajouter aux oignons. Poursuivre la cuisson encore 5 minutes. Réserver.
Préchauffer le four à 180 °C.

Champignonsfarcis2

Dans un saladier, travailler la ricotta rapidement, saler et poivrer. Ajouter la poêlée de fanes à la ricotta. Mélanger et ajouter environ une cuillère à soupe de chapelure.
Ôter les pieds des champignons (les garder pour mettre dans une quiche ou un autre plat) et essuyer les chapeaux avec de l’essuie-tout.
Farcir les chapeaux des champignons avec le mélange ricotta-fanes et poser sur une plaque de cuisson protéger d’un tapis de cuisson.
Enfourner pour 20 minutes.
Déguster chaud ou tiède.

Champignonsfarcis4

Source : Food Addict

4 Commentaires

Top 5 de mai 2016

Salut les gourmands,

On se retrouve pour le top 5 du mois de mai. Si la météo fut catastrophique et bien déprimante, on ne s’est pas laissé abattre avec les recettes que je vous ai proposées, du salé, du sucré, il y a en eu pour tous les goûts ! Au programme, des pains originaux et colorés, le premier smoothie du blog, une salade fraîche et printanière (quoi ? on est pas en automne !) et du fromage…

En cinquième position :
Les pains scarabée

Painscarabée1

En quatrième position :
Le smoothie fraises-bananes

Smoothie1

En troisième position :
La salade printanière aux radis et carottes

Saladeprintanière2

En deuxième position :
Le pain au curcuma et au paprika

Paincurcumapaprika4

En première position :
Les feuilletés au camembert façon pastilla

Feuilletéscamembert3

10 Commentaires

Brownie sans gluten

Salut les gourmands,

Il est très rare que je propose des recettes sans gluten. N’ayant pas d’intolérant au gluten dans mon entourage, je ne me sens pas forcément concernée par cette nouvelle tendance. Mais d’un autre côté, je suis consciente que nous mangeons pas mal d’aliments contenant du gluten et diversifier son alimentation est toujours positif, alors je ne suis pas contre tenter des expériences « sans gluten ».

Brownie4

Ce brownie est à base de farine de teff, qui ne contient pas une miette de gluten. Alors je vous l’accorde, ce gâteau tout bosselé et fissuré ne paie pas de mine mais il est vraiment délicieux et n’a rien à envier à ces cousins américains. Grâce à la présence de beurre de coco, on a un subtil arrière-goût de noix de coco qui se marie toujours aussi bien avec le chocolat.
Le coût de revient de ce gâteau est plus important que celui d’un brownie classique, mais en contrepartie je pense qu’il doit être moins mauvais d’un point de vue diététique et nutritionnel.

Brownie1

Maintenant, passons à quelques explications sur le teff ! Il s’agit d’une granitée typique d’Éthiopie et plus généralement d’Afrique de l’Est, où elle occupe une place très importante dans la cuisine. Elle serait la plus petite graine au monde et de ce fait se consomme principalement sous forme de farine. Cette plante peu exigeante à cultiver est tout de même considérée comme un super aliment. Sans gluten, elle est une source importante de protéines végétales et de fibres. On y trouve aussi des glucides et des minéraux comme le fer, le calcium et le potassium. Elle a beaucoup de points communs avec le quinoa.
Dans le monde occidental, sa consommation reste encore relativement confidentielle et elle entre surtout dans la composition de pains, de gâteaux et de galettes auxquels elle apporte un petit goût de noisette. Comparé aux autres farines sans gluten, elle apporte davantage d’élasticité aux préparations dans laquelle on la retrouve, elle est donc plus facile à apprivoiser et à travailler.
Après cette longue introduction, direction la cuisine !

Brownie2

Les ingrédients pour un gâteau :

  • 100 g de chocolat pâtissier,
  • 100 g de farine de teff,
  • 2 œufs,
  • 1 pincée de sel,
  • 90 g de sucre de coco,
  • 100 g de beurre de coco,
  • 60 g de noix de Grenoble grossièrement hachées.

Temps de cuisson : 20-25 minutes
Niveau de difficulté : très facile
Coût : €€€

Brownie3

La recette :
Faire fondre au bain-marie le chocolat en morceaux avec l’huile de coco.
Préchauffer le four à 180 °C.
Huiler et fariner un plat rectangulaire ou carré.
Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et les noix.
Dans un bol, fouetter les œufs et les verser sur le mélange sec. Ajouter le chocolat fondu et mélanger bien le tout pour obtenir une pâte bien homogène.
Verser la pâte à gâteau dans le plat et l’égaliser à l’aide d’une spatule.

Brownie5

Enfourner entre 20 et 25 minutes.
À la sortie du four, laisser bien tiédir avant de démouler et de découper en carré.
Déguster avec une boisson chaude ou une boule de glace à la vanille.

Source : Fiche recette de la box Ecolili d’avril 2016