Salade hivernale de persil

Bonjour !

Le persil est une des seules herbes aromatiques que l’on trouve facilement et sans se ruiner quasiment toute l’année.
Quand j’étais plus jeune, je ne raffolais pas de cette herbe mais les années passant, je l’apprécie de plus en plus et c’est cru en salade que je la préfère. Le basilic et la coriandre sont très à la mode, je trouve que l’on en use et en abuse dans de nombreuses recettes. Le persil lui reste discret à côté mais il reste. Alors aujourd’hui, je vous présente une recette où il occupe une place importante. C’est une recette simple, fraîche et délicieuse. Elle permet également de consommer des crudités même au cœur de l’hiver. J’ai trouvé cette recette chez Béa.

Les ingrédients pour 3-4 personnes :

  • 1 carotte,
  • 1 morceau de céleri-rave,
  • 50-70 g de boulgour sec,
  • 1 gros bouquet de persil,
  • 1 oignon rouge,
  • 1 citron jaune,
  • 3 cuillères à soupe d’huile de colza,
  • sel et poivre.

Pas de cuisson
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €€

La recette :
Faire cuire le boulgour comme indiqué sur le paquet. Réserver.
Éplucher la carotte et le céleri et les râper. Les mettre dans un saladier.
Peler et émincer l’oignon, l’ajouter aux légumes.
Effeuiller le persil et le hacher grossièrement. L’ajouter à la salade.
Presser le citron et en arroser la salade avec l’huile de colza.
Incorporer le boulgour. Saler et poivrer.

Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Avec cette recette, je participe à Cuisinons de saison du mois de mars.

L’huile de colza
Cette recette est aussi une bonne façon d’attirer l’attention sur l’huile de colza. Tout comme le persil, l’huile de colza est reléguée à l’arrière-ban face au cador qu’est l’huile d’olive et aux huiles dont la popularité ne cesse de croître (huile de noix, de sésame…).
Cependant, l’huile de colza n’est pas dépourvue d’avantages et de bienfaits. Tout d’abord, c’est une huile économique, même en bio. Elle coûte quasiment moitié moins chère que l’huile d’olive par exemple. Elle se trouve facilement en grande surface. De plus, c’est une huile produite en France. On peut même la trouver en local dans certaines régions.

D’un point de vue nutritionnel, elle contient en bonne proportion des Omega 3, 6 et 9 et de la vitamine E.
Pour en profiter pleinement, il faut la consommer crue, en vinaigrette par exemple.
Si l’on nous vante les bienfaits de l’huile d’olive depuis deux décennies, il est important de varier les huiles et de ne pas toujours consommer la même.
Personnellement, en plus de l’huile d’olive et de coco que j’ai toujours dans mes placard, j’alterne l’huile de tournesol et l’huile de colza.

Print Friendly, PDF & Email

13 Comments

Add Yours →

Je raffole des herbes aromatiques moi ! je dirais toutes du moment qu’elles sont bien fraîches ! Je prends autant de plaisir à les cuisiner et rare sont les plats chez moi qui n’en contiennent pas ! il faut que je sois en panne , ce qui est rare … alors ton petit plat je l’aurais beaucoup apprécié mais même avec une autre herbe que le persil ! Merci d’avoir offert ce plat à cuisinons de saison ! gros bisous

Le persil reste mon herbe préférée que je sème chaque année dans mon potager et je l’utilise presque dans tous mes plats (en été) en garniture. J’adore son goût. Il parait que le plat a plus de goût que le frisé. Perso, je ne trouve pas…
Une belle recette avec des légumes crus et donc qui gardent toutes leurs vitamines.
Bizz

coucou Marion
j’aime aussi ces herbes persil et coriandre parmi d’autres et ca parfume tellement bien et ta salade nous met en appetit rien qu’a voir les photos
bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.