Seitan au poivron (recette végétale)

Written by marmotte

Bonjour à toutes et à tous ! 

Aujourd’hui, je vais encore vous embêter avec de la cuisine végétale, hihihi !! Et avec le seitan, on touche à la cuisine végétale de haut niveau car il s’agit de fabriquer à base de gluten de blé un simili carné 100 % maison. Sans rentrer dans l’histoire du seitan qui demeure assez floue, retenons simplement qu’il nous vient d’Asie et qu’il fut introduit en Occident dans les années 1960 avec la macrobiotique. D’un point de vue nutritionnel, il est très intéressant puisqu’il contient plus de 30 g de protéines au 100 g ainsi que les fameux 9 acides aminés essentiels, indispensable à notre corps mais que ce dernier ne peut pas produire lui-même. Il faut donc les lui apporter grâce à notre nourriture. Le seitan pur ne contient pas de cholestérol et environ 2 % de gras. Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, c’est deux valeurs ne sont pas correctes puisqu’il y a des ajouts. Cependant, cet aliment n’est pas adapté aux personnes sensibles, intolérantes ou allergiques au gluten. 

L’été dernier, mon grand-oncle m’avait appris à faire du seitan. Ce n’est pas très difficile, il faut juste travailler la pâte assez rapidement. Ce premier contact avec cet aliment ovni ne m’avait pas vraiment convaincue, j’avais trouvé cela un peu trop fade. Mais il me restait du gluten de blé suite à cette première expérience et il me fallait bien l’utiliser pour ne pas le perdre. En cherchant un peu ce que l’on pouvait faire avec du gluten pur, je suis retombée forcément sur des recettes de seitan et celle de Myrtee m’a tout de suite interpellé. D’autant que j’avais un poivron rouge à utiliser. Je n’ai pas regretté mon choix de recette car je me suis vraiment régalée avec cette nouvelle version plus parfumée, une véritable révélation pour moi… 

Trucs, astuces et organisation : 

Le gluten de blé s’achète en magasin bio au rayon farine. 

J’ai cuit mon seitan sous forme de « rôti » mais on peut le cuire sous forme de boulettes, de tranches… Le seitan cru ressemble à une pâte à pain, il est donc possible de luis donner de nombreuses formes. 

Une fois le seitan cuit, on peut le déguster en tranche, en dés, en allumettes chaud ou froid. J’ai particulièrement aimé le faire griller dans une poêle avec un peu de sauce soja. 

Le seitan se conserve très bien 3 à 4 jour dans une boîte hermétique au frais et il doit être possible de le congeler sous forme de tranche.

Les ingrédients :

  • La pâte à seitan:
  • 200 g de gluten,
  • 50 g de farine de pois chiches,
  • 5 cl d’huile d’olive.

Les condiments et les épices : 

  • 1 poivron rouge,
  • 3 gousses d’ail,
  • 200 ml d’eau,
  • 1 cube de bouillon de légumes sans sel,
  • 2 cuillères à soupe d’épices cajun,
  • herbes de Provence,
  • paprika fumé,
  • ½ cuillère à café de sel,
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates,
  • 1 cuillère à café de moutarde à l’ancienne.

Temps de cuisson : 50-55 minutes 

Niveau de difficulté : Facile 

Coût : €€

La recette : 

1/ Presser l’ail. Laver, épépiner et couper en petits dés le poivron. 

2/ Faire revenir dans un peu d’huile le poivron et l’ail. Dès qu’ils se colorent, ajouter des condiments, les épices et l’eau. Laisser réduire à feu vif environ 5 minutes. 

3/ Mixer le contenu de la poêle pour obtenir une sauce. 

4/ Mélanger cette sauce avec les 5 cl d’huile d’olive. 

5/ Dans un saladier, mélanger la farine de pois chiches et le gluten. Puis incorporer la sauce petit à petit. Pétrir rapidement pour obtenir une pâte homogène légèrement collante. Façonner un boudin. 

6/ Poser du papier sulfurisé sur le fond d’un cuit-vapeur. Déposer le boudin de seitan sur le papier sulfurisé et faire cuire 45 minutes. Retourner à mi-cuisson. 

7/ Conserver dans une boîte hermétique au frais. 

Source : Myrtee.fr

Print Friendly, PDF & Email

5 thoughts on “Seitan au poivron (recette végétale)

  1. Kilomètre-0 says:

    Tu es une vraie exploratrice toi dans ta cuisine. Je vais peut être poser une question bête mais comme je n’ai pas la réponse, je la pose quand même. Le gluten, c’est bon pour la santé car on parle des allergies et on dit qu’il y en a de plus en plus lié surtout à l’ajout de gluten ?
    Bonne soirée

    • Oui effectivement l’ajout de gluten dans de nombreux produits alimentaires industriels est sans doute lié à l’explosion des sensibilités, intolérances et allergies au gluten. C’est aussi lié au fait que le blé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale a énormément évolué (on l’a un peu aidé) pour qu’il contienne plus de gluten, ainsi il est plus facilement panifiable, c’est un sujet passionnant.
      Dans le cas du seitan, il est bien sûr à exclure en cas d’intolérance au gluten mais je pense qu’une fois de temps en temps, une bonne tranche de seitan ne peut pas faire de mal. Encore une fois, tout est question de modération.
      J’espère avoir répondu à ta question même si c’est une réponse très partielle, il y aura encore beaucoup de choses à dire sur ce vaste sujet.

  2. J’ai fait du seitan à plusieurs reprises, et comme tu dis, la clé de la réussite réside dans l’assaisonnement! je l’ai adopté dans ma cuisine végétarienne, il est parfait dans tellement de recettes!

  3. Je ne me suis toujours pas lancée dans la fabrication du seitan et pourtant j’ai tout ce qu’il faut. Cette recette est bien tentant, comme nombre de recettes de Myrtee. Merci pour le partage 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.