Ïojikis, les boulettes de riz aux champignons et aux aubergines

Bonjour, bonjour ! 

Sans le vouloir, j’ai programmé une semaine très voyageuse sur le blog ! Après l’Afrique, nous voilà arrivés en Russie pour cette recette qui une fois encore permet de cuisiner l’aubergine de façon très originale. 

J’ai adoré ces boulettes 100 % végétales, leur texture est très agréable, elles ne se démolissent pas facilement et elles sont bien nourrissantes. Tout simplement accompagnées d’un bon coulis de tomate et d’une salade verte ou de crudités, on obtient un très bon repas qui sort un peu des sentiers battus et de tout ce que l’on peut trouver habituellement en ce moment sur nos tables. C’est quand même bien de varier les préparations et de ne pas manger des légumes rôtis ou de la ratatouille à toutes les sauces tout l’été !!

Trucs, astuces et organisation : 

Pour réaliser cette recette, il faut utiliser un riz rond. De mon côté, j’ai utilisé du riz à sushi qui ressemble à du riz rond. Je suis en mode « vidons les placards ». 

J’ai opté pour une cuisson au four que je maîtrise beaucoup mieux que la cuisson à la poêle. C’est un peu moins croustillant mais cela demande moins d’attention et c’est aussi moins gras. Pour une cuisson à la poêle, faire chauffer un fond d’huile d’olive et faire revenir les boulettes quelques minutes de chaque côté. 

Les boulettes se réchauffent très bien. 

Enfin, je n’ai pas réalisé la sauce préconisée dans la recette d’origine qui me semblait un peu lourde. 

Les ingrédients pour 14-16 pièces : 

  • 150 g de riz rond cru,
  • 350 g de champignons de Paris,
  • 350 g d’aubergines,
  • 2 gousses d’ail,
  • 3-4 brins de persil,
  • 3-4 brins de coriandre,
  • 1 cuillère à café de cumin moulu,
  • 1 filet de jus de citron,
  • 3-4 cuillères à soupe de semoule fine de blé,
  • chapelure,
  • huile d’olive,
  • coulis de tomate pour le service.
  • sel.

Temps de cuisson : 50 minutes environ 

Niveau de difficulté : Facile 

Coût : €€

Spécificité de la recette : Recette végétalienne, sans œuf, sans lactose. 

La recette : 

1/ Rincer plusieurs fois le riz. Le verser dans une casserole avec un filet d’huile d’olive et le faire nacrer. Ajouter deux volumes d’eau et laisser cuire 15 minutes. Le riz doit absorber toute l’eau normalement. Réserver.

2/ Nettoyer les champignons et les hacher finement. Les faire revenir à la poêle afin qu’ils rendent leur eau. Réserver. 

3/ Éplucher et couper les aubergines en dés. Les faire revenir dans une poêle jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres. Mixer pour obtenir une purée. 

4/ Dans un saladier, mélanger le riz, la purée d’aubergines et les champignons avec les gousses d’ail pressées, les herbes ciselées, le cumin et le jus de citron. 

5/ Incorporer la semoule fine pour obtenir une pâte non collante qui se travaille facilement. 

6/ Façonner des boulettes de la taille d’une balle de ping-pong. Les rouler dans la chapelure. Badigeonner d’un peu d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau. 

7/ Les disposer sur une plaque de cuisson et enfourner pour 20 à 30 minutes dans un four préchauffé à 180 °C. 

8/ Servir les boulettes chaudes avec du coulis de tomates chaud également. 

Source : Recettes végétariennes slaves de Daria Sobowiec aux Éditions La Plage

Avec cette recette, je participe à Cuisinons de Saison.

Print Friendly, PDF & Email

17 Comments

Add Yours →

J’ai moi aussi fait des boulettes il y a peu mais au poisson ! Cette variante sans est sympathique avec ce qu’elle contient. Merci de les offrir pour cuisinons c’est fort original ! gros bisous

moi qui suis en mode cuisine saine j’aime bien tes boulettes surtout qu’il y a des aubergines 🙂 j’en ai fait aussi mais avec de la feta et menthe 🙂
bisous Marion <3

Intéressante ta recette, je ne connaissais pas. J’aime bien l’idée d’intégrer l’aubergine dans une préparation, car elle a tendance à devenir vite « pompe à huile » quand on la cuisine rôtie.

Bises et bonne fin de semaine. ☺

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.