Boulgour aux légumes de saison

Coucou tout le monde !

Le printemps a officiellement commencé sur le calendrier mais dans nos assiettes c’est encore un peu l’hiver ! Aujourd’hui, je vous propose une recette facilement adaptable à ce que l’on a dans son réfrigérateur ! Vous le savez, le vendredi chez la Marmotte, on liquide les derniers légumes avant le marché du samedi matin et cette recette est vraiment parfaite pour cela. La découpe en brunoise des légumes et l’utilisation de boulgour permet une cuisson assez rapide de ce plat végétarien que vous pouvez servir en accompagnement ou manger seul le soir, par exemple.

J’ai trouvé la recette originale dans l’excellente ouvrage Végétarien facile et quotidien que je présente après la recette. J’ai ajouté un mélange d’épices chaudes de type couscous ou tajine pour ensoleiller ce plat !

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 champignons de Paris,
  • 1 blanc de poireau,
  • 1 panais,
  • 1 carotte,
  • ½ petit céleri-rave,
  • 1 échalote,
  • 1 oignon,
  • 1 gousse d’ail,
  • 1 cuillère à soupe d’épices aux choix,
  • 200 g de boulgour sec,
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive,
  • 25 cl d’eau,
  • sel et poivre.

Temps de cuisson : 30 minutes
Niveau de difficulté : Très facile
Coût : €€

La recette :
Éplucher et parer tous les légumes. Les couper en brunoise à l’aide d’un robot de cuisine équipé d’une lame en S.
Dans une cocotte en fonte, verser l’huile d’olive et les épices. Mélanger et ajouter les légumes. Faire revenir le tout quelques minutes.
Ajouter ensuite le boulgour, nacrer (enrober les céréales par une cuisson dans matière grasse jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides, définition du Lexique culinaire Ferrandi), bien mélanger et mouiller avec l’eau.

Porter à ébullition puis faire mijoter à couvert 30 minutes.
Servir bien chaud.

Avec cette recette, je participe à Cuisinons de saison du mois de mars.

Coin lecture
Fiche technique
Titre : Végétarien facile et quotidien
Auteur : Jean Montagnard, premier chef végétarien engagé et Magali Solodilow, diététicienne
Maison d’édition : Éditions de La Martinière
Prix : 24,90 €
Nombre de recettes : 80 recettes salées et sucrées

L’esprit du livre
« Toutes les clés pour une alimentation végétarienne réussie. Bon pour la santé, bon pour la planète ! »

Les plus du livre
Une introduction sur la nutrition très pédagogique et très instructive pour apprendre ou remettre à jour ses connaissances
Des recettes de France et du monde revues à la sauce végétarienne (et non végétalienne) plus gourmandes les unes que les autres.
Une découverte en douceurs du soja et de ces dérivés (protéines texturées, tempeh et tofu) mais qui est facultative car beaucoup de recettes ne contiennent pas de soja.
Un bon livre pour découvrir une cuisine végétarienne de qualité et soignée.
Un petit lexique des termes techniques.

Les moins du livre
« Facile et quotidien », une expression peut-être à nuancer ou alors pour des personnes qui ont vraiment du temps à consacrer à la cuisine.
Ce n’est pas un livre que s’adresse aux débutants ou alors vraiment motivés pour se lancer dans la cuisine. Il y a des livres avec des recettes plus faciles pour débuter.
Une partie consacrée aux recettes sucrées un peu sous-développées par rapport à celle dédiée aux recettes salées.
Absence d’un index par ingrédients

Quelques recettes qui ont retenues mon attention
Gratin dauphinois aux champignons
Blanquette de Blette et toutes les recettes avec ce légume
Cordon-bleu et spaghetti au curcuma et brocoli
Œufs durs à la tripe et purée de légumes
Riz à l’impératrice

À qui s’adresse ce livre ?
À toutes les personnes qui s’intéressent à la cuisine végétarienne, qu’ils soient végétariens ou non !

Mon avis
Je ne suis pas fan des livres de chefs, cela doit être le premier que je m’achète, souvent trop élitiste à mon goût. Ici, j’aime l’esprit de promouvoir une cuisine autour du végétal local et saisonnier avec une certaine simplicité dans la réalisation des recettes. C’est aussi une cuisine de chef accessible question porte-monnaie.
Les plats proposés sont de vrais plats qui se suffissent à eux-mêmes, le végétal peut occuper une place centrale dans notre alimentation sans être assujetti à la présence de viande.
Comme le dit Jean Montagnard :  » Il est tout à fait possible de s’alimenter sans viande, tout en conservant des repas gourmands, festifs, goûteux, originaux.  »
Enfin dernier point important pour moi, le nombre de recette avec des blettes, un légume habituellement boudé dans les livres de cuisine, ce qui se comprends puisque Jean Montagnard est originaire de la région niçoise.
En bref, un très beau livre qui donne envie de sublimer son panier du marché ou la production de son potager.

Print Friendly, PDF & Email

10 Comments

Add Yours →

Tu avais encore tout ça dans ton frigo la veille des courses ? Il y a le choix de légumes ! Ca t’a permis en effet de faire ce petit plat que je fais de temps en temps aussi que je fais chaud en accompagnement et ensuite froid en salade s’il m’en reste ! J’aime bien le boulgour ! merci Marion de l’avoir publié pour cuisinons de saison ! gros bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.